FESTIVAL LUMIÈRE 2012 A LYON - INVITÉ  D'HONNEUR : KEN LOACH 

 

LES  MOMENTS FORTS ET LES BONUS DU FESTIVAL

 

 

La cérémonie d'ouverture du Festival

 

Le Portrait des invités

 

La cérémonie de remise du Prix Lumière

 

La cérémonie de clôture du Festival

 

Mon Hommage à Max Lefrancq-Lumière (petit-fils de Louis Lumière)

 

LES  MOMENTS FORTS 

© Anik COUBLE
© Anik COUBLE

15 OCTOBRE 2012 : Ouverture du Festival

Cérémonie et Diner

Retrouvez, ici toutes les photos :::))))

 © Anik COUBLE
© Anik COUBLE

Portraits des invités

 

Retrouvez, ici toutes les photos :::))))


© Anik COUBLE
© Anik COUBLE

20 OCTOBRE 2012 : Remise du Prix Lumière

Retrouvez, ici toutes les photos :::))))

 © Anik COUBLE
© Anik COUBLE

21 OCTOBRE2012 :Clôture du Festival 

Retrouvez, ici toutes les photos :::))))


LES BONUS

 © Anik COUBLE
© Anik COUBLE

MON HOMMAGE PERSONNEL A MAX LEFRANCQ-LUMIÈRE, PETIT FILS DE LOUIS LUMIÈRE

Max Lefrancq-Lumière et son épouse Michèle

Retrouvez, ici toutes les photos :::))))


 

LA BIOGRAPHIE DE KEN LOACH

 

 

Ken Loach (Kenneth Loach), âgé de 79 ans, est un réalisateur britannique, il est également scénariste et producteur.

 

Il est célèbre pour ses films engagés politiquement et socialement qui parlent des conflits sociaux, de l'exploitation des travailleurs, des problèmes d'intégration des immigrés et des préjugés raciaux. 

 

Ses films le plus connus sont : 

Kes, Family Life, Riff-Raff, Secret défense, Ladybird, Land and Freedom, My Name Is Joe, Sweet Sixteen, Le Vent se lève, Looking for Eric, La Part des anges, Jimmy's Hall...

 

Ken Loach a également travaillé pour la télévision, dans les années 70, on lui doit notamment "Days of hope", une série-fleuve sur le monde ouvrier, son sujet de prédilection.

 

Le réalisme et la force de son cinéma tiennent beaucoup au fait qu'il travaille très souvent avec des comédiens inconnus pour interpréter des personnages forts et profondément humains.

 

Observateur avisé de notre société, citoyen engagé et militant, Ken Loach inlassablement s'est appliqué à dépeindre et à dénoncer les problèmes de l'Angleterre d'aujourd'hui.

Si beaucoup de ses films ont suscité la controverse au Royaume-Uni, son œuvre populaire a incontestablement contribué, au renouveau du cinéma britannique.

 

En 49 ans de carrière, Ken Loach s'est imposé comme l'un des auteurs majeurs du cinéma européen et a remporté de nombreuses récompenses :

 

5 Prix au Festival de Cannes

2 César

1 Lion d'or d'honneur à la Mostra de Venise

1 European Award d'honneur 

 

 

LES PRIX REÇUS PAR  KEN LOACH

 

 

1990 : Prix du Jury au Festival de Cannes pour "Secret défense" (Hidden Agenda)

 

1993 : Prix du Jury au Festival de Cannes pour "Raining Stones"

 

1996 : César du meilleur film étranger pour "Land and Freedom"

 

2005 : César du meilleur film de l'Union européenne pour Just a Kiss

 

2006 : Palme d'or au Festival de Cannes pour "Le vent se lève"

 

2009 : Prix du Jury œcuménique pour "Looking for Eric" 

 

2009 : European Award d'honneur pour l'ensemble de sa carrière

 

2012 : Prix du Jury au Festival de Cannes pour "La Part des anges"

 

2012 : Prix Robert-Bresson à la Mostra de Venise décerné par l'Église catholique. 

 

2012 : il recevra le  Prix Lumière à Lyon pour l'ensemble de sa carrière

 

 

 

MON APPROCHE  PERSONNELLE

 

  

Il faut savoir que Ken Loach fait partie de mes réalisateurs préférés, que j'ai eu la chance de pouvoir approcher à de nombreuses reprises et je peux dire que c'est quelqu'un de très abordable, d'une grande gentillesse et d'une incroyable humilité.

 

C'est un réalisateur qui me touche beaucoup car les problèmes qu'il aborde dans ses films sont toujours traités avec beaucoup d'humanité et d'intelligence et les personnages qu'il met en lumière sont toujours profondément émouvants et forts.

J'admire ce formidable conteur, qui est toujours resté fidèle à ses convictions...

 

C'est au Festival de Cannes, dont je suis une adepte inconditionnelle depuis 1986, que j'ai eu la chance de rencontrer très souvent Ken Loach  car il faut dire qu'il fait partie des habitués du Festival de Cannes, il comptabilise en effet 17 films sélectionnés, dont 12 films en compétition.

 

C'est en 1995, que je l'ai rencontré pour la première fois, lors de la projection de son film "Land and Freedom" 

 

En 1996, j'étais à la cérémonie des César, à Paris, lorsque Ken Loach a reçu le Cesar du meilleur film étranger pour "Land and Freedom" et j'ai eu l'immense plaisir de le rencontrer, en coulisses, pour le féliciter...

 

En 1998, j'ai eu la joie de le rencontrer à nouveau, lors d'une soirée à Cannes.

 

En 2004, j'ai assisté à son incroyable rencontre avec Michael Moore en bas des marches du Palais.

Pour la petite anecdote, Michael Moore sortait de la projection de "Fahrenheit 9/11" et Ken Loach arrivait au Palais. Je sortais également de la projection de "Fahrenheit 9/11", qui allait obtenir la Palme d'or, 5 jours plus tard...

 

Cette rencontre inattendue fait partie des belles surprises du Festival de Cannes.

 

En 2006, j'étais dans le Grand Théâtre Lumière, quand il a reçu la palme d'or pour "Le vent se lève".J'étais également à la soirée de clôture, sur la plage de l'Hôtel Majestic où j'ai pu le féliciter.

 

En 2009, j'étais sur les marches du Palais des Festivals, à l'issue de la projection de  "Looking for Eric" avec Eric Cantona

 

Toutes ces années j'ai suivi sa carrière avec beaucoup de plaisir et d'attention...  

 

C'est dire à quel point, j'ai été heureuse de le voir honoré à Lyon, la ville natale du Cinéma et je peux dire que le discours qu'il a prononcé, lors de la remise du Prix Lumière, a été un des plus beaux et des plus émouvants, que j'ai entendu, de toute ma vie de festivalière... 

MON PETIT BILAN PERSONNEL

© Anik COUBLE
© Anik COUBLE

La quatrième édition du Festival Lumière, a encore étonné par son incroyable  programmation.

Ken Loach, en Invité d'Honneur, a été pour moi un vrai bonheur, car il fait partie, de mes réalisateurs préférés !

Aussi le voir, recevoir à Lyon, le Prix Lumière, a été un moment inoubliable et magique...

Le discours qu'il a prononcé, a été un des plus beaux et des plus émouvants, que j'ai entendu, de toute ma vie de festivalière !!!

Merci, à Ken Loach, pour son immense talent de conteur, merci, d'être toujours resté fidèle à ses convictions. Et Merci pour son intelligence, son humanité, et sa simplicité, qui font qu'on ne peut que l'aimer et l' admirer... 

 

 

ET ENCORE MERCI A TOUTE L’ÉQUIPE DU FESTIVAL LUMIÈRE

 

AINSI QU'A TOUS LES BÉNÉVOLES DE NOUS OFFRIR, A LYON UN SI BEAU FESTIVAL !!! 

 

 

UNE PETITE SÉLECTION DE MES PHOTOS DE KEN LOACH

 

RÉALISÉES ENTRE 1995 ET 2009

 

Adepte inconditionnelle du Festival de Cannes depuis 1986, j'ai eu la chance de rencontrer Ken Loach très souvent à Cannes car il faut dire que c'est un grand habitué du Festival de Cannes, en effet au moment ou j'écris ses lignes,  il comptabilise 16 films sélectionnés, dont 11 films en compétition...

En 1995, j'assistais à la projection de son film "Land and Freedom".

 

Ken Loach, lors de la Projection de son film "Land and Freedom" - Festival de Cannes 1995 - Photo © Anik Couble

 

En 1996, Ken Loach recevait le César du meilleur film étranger pour "Land and Freedom", à Paris.

 

J'étais à la cérémonie et je l'ai photographié, sur la scène du Théâtre des Champs Elysée, entouré des autres lauréats.

 

Ken Loach,  sur la scène du Théâtre des Champs Elysée, avec dans ses bras,  le César du meilleur film étranger pour "Land and Freedom" - Cérémonie des Cesar - Paris 1996 - Photo © Anik Couble

 

J'ai également eu l'immense plaisir de le rencontrer, en coulisses, pour le féliciter...

 

 

En 1998, j'ai eu la joie de  le rencontrer, à nouveau, lors d'une soirée à Cannes.

 

Anik Couble, en compagnie de Ken Loach, lors d'une soirée - Festival de Cannes 2000 - Photo © Anik Couble

 

En 2004, j'ai assisté à son incroyable rencontre avec Michael Moore en bas des marches du Palais.

Pour la petite anecdote, Michael Moore sortait de la projection de "Fahrenheit 9/11" et Ken Loach arrivait au Palais. Je sortais également de la projection de "Fahrenheit 9/11", qui allait obtenir la Palme d'or,5 jours plus tard...

Cette rencontre inattendue fait partie des belles surprises du Festival de Cannes.

 

La rencontre de  Ken Loach avec Michael Moore,  à la sortie de la projection de "Fahrenheit 9/11 - Festival de Cannes 2004 - Photo © Anik Couble

 

En 2006, j'étais dans le Grand théâtre Lumière, quand il a reçu la palme d'or, pour "Le vent se lève".

 

Ken Loach,  reçoit  la Palme d'or, des mains d'Emmanuelle Beart,  pour son film "Land and Freedom" - Festival de Cannes 2006 - Photo © Anik Couble

 

J'ai pu le féliciter et le photographier, à la soirée de clôture, sur la plage de l'Hôtel  Majestic.

 

 

En 2009, j'étais sur les marches à l'issue de la projection de  "Looking for Eric" avec Eric Cantona.

 

 Ken Loach et Eric Cantona , sur les marches pour la rojection de  "Looking for Eric" Festival de Cannes 2009 - Photo © Anik Couble

 

 

 FESTIVAL DE CANNES :  2016 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - DE 1990 A 2009 

 

 

FESTIVAL LUMIÈRE : 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 20122011 - 2010 - 2009